Comment devenir réellement riche?

Pour être riches, certains vous diront qu’il y a différentes manières d’y parvenir:

Voler (pas recommandé du tout), hériter, travailler dur, être patron d’une grande entreprise, détenir un brevet déposé, être une star, posséder des royalties, gagner au loto, …

La vérité c’est qu’il y a une différence entre être riche et être riche.

Pour simplifier, j’emploierai le mot: “fortune” qui est synonyme de riche. Mieux vaut être fortuné que riche et vous allez comprendre pourquoi en lisant la suite.

Les personnes fortunées sont plus visionnaires et intelligentes que les riches, car ils ne travaillent pas pour l’argent afin de s’enrichir, mais travaillent pour une liberté financière.

Être riche ne signifie pas grand-chose dans ce monde. Car même si vous gagnez le SMIC vous pouvez vous estimer heureux et considérez comme riche par rapport aux travailleurs de classes moyennes de Chine, d’Inde et autres pays ou la main d’oeuvre n’est pas chère. S’enrichir pour s’enrichir ne sert à rien, vous connaissez sans doute l’expression qui dit: “vous n’allez pas l’emporter au paradis.” Ce qui prime pour moi ce n’est pas d’être riche en premier mais la santé qui passe avant toute chose puis la famille et enfin l’argent.

Un riche n’est pas beaucoup plus heureux qu’un pauvre, cela semble provocateur, mais ce sont les résultats d’études qui le confirment. Si l’on vient au dicton “L’argent ne fait pas le bonheur” cela est en partie faux, car l’argent contribue à diminuer considérablement le stress et les émotions négatives. Il permet effectivement d’acheter tous les biens matériels pour répondre aux besoins fondamentaux que sont: l’alimentation, le logement et d’avoir de meilleurs soins.

Beaucoup de riches viennent de professions libérales comme les docteurs, d’employés “cadres“ de la classe moyenne ou de chefs d’entreprises. Le problème c’est qu’ils n’ont pas reçu l’éducation financière que détiennent les plus fortunés de la planète.

Le riche:

Un riche ou un nouveau riche qui vient de lancer avec succès son affaire aura tendance à dépenser son argent sur de l’actif (qui ne rapporte rien) ou sur des remboursements de prêts.

Cela peut se traduire par une belle maison, une belle et luxueuse voiture, de beaux vêtements, des bijoux, des montres de prestige et j’en passe. Cela pour prouver sa réussite et de la montrer aux autres. Voulant ainsi imiter les plus fortunés. Je ne dis pas qu’ils n’ont pas d’argent bien au contraire ils en possèdent beaucoup.

Un riche passera son temps à travailler dur pour gagner de l’argent et le dépenser, mais s’il s’arrête de travailler ou que son affaire ne marche plus, c’est la catastrophe, il ne devient plus riche ou pourra uniquement compter sur ses économies pour survivre.

Le fortuné:

Une personne fortunée n’a pas besoin de montrer sa richesse au vu de tous, bien au contraire elle reste discrète, possède une voiture de Mr tout le monde, s’habillant comme tout le monde, mais habitant dans de beaux quartiers pour leur sécurité. Ils possèdent aussi de grandes villas.

Si le riche possède €1 000 000 dans son compte, il pourra dépenser la majeure partie de son argent dans la consommation: matériel, restaurants, voyages, hôtel…et il aura du mal à regagner l’équivalent aussi rapidement qu’avant.

Par contre, le fortuné ne dépensera jamais de tels sommes d’argent sans avoir calculé ses dépenses par rapport à ses actifs et passifs et préférera toujours investir dans du passif (investissement: immobilier, bourse, formations…) pour gagner toujours plus.

Certains ont de belles voitures (supercars), des villas, des bijoux qui valent une fortune, jet privé, yacht de luxe… mais pour y arrivé là, elles ont accumulé du passif qui permet de dépenser dans des “super” actifs sans jamais se ruiner. Même que parfois, ces joujoux de luxe sont des investissements cachés comme une belle voiture de collection qui vaudra 2 fois plus dans quelques années, de même que pour les propriétés ou encore le Jet privée qui permet d’être plus productifs avec des déplacements rapides et pas d’attente à l’enregistrement à l’aéroport, le luxueux yacht qui permet d’être productif et conclure des marchés entre milliardaires, de plus ce sont des biens de l’entreprise et donc qui ne touchent pas à leur propre fortune personnelle.

Alors comment fait-on pour devenir une personne fortunée?

Ce n’est pas un plan de richesse rapide, c’est sur le long terme, mais au final la satisfaction sera immense et infinie. C’est ce qui sépare du riche et du fortuné qui va jusqu’au bout alors que le riche abandonnera le processus en cours de réalisation.

Étape 1: S’instruire le plus possible

La connaissance via les formations, les séminaires, les livres, les sites web, les vidéos… c’est le meilleur investissement que vous pouvez faire pour commencer. On n’apprend pas à l’école ou au collège comment devenir riche et devenir financièrement indépendant, mais on apprend comment obtenir son diplôme de collège pour poursuivre des études supérieures ou vous guider vers une orientation professionnelle. Si c’était le cas, plus personne ne serait un employé et ce sera la catastrophe. Le monde ne tournera plus rond!

Je ne dis pas que l’école n’est pas utile, c’est la base de l’éducation, c’est indispensable!

J’ai plus appris en 3 mois avec des formations, séminaires, lecture et autres qu’en 10 ans si je menais une vie comme monsieur tout le monde à regarder la TV, les émissions sportives ou les informations sur France 24, ou CNN (qui sont toxiques, car amène à penser négatif) en boucle sur mon canapé. Quelle perte de temps!

Les seules émissions que je m’autorise à voir ce sont les documentaires et reportages instructifs.

Attention quand même à ne pas tout apprendre, il faut être très sélectif et prendre que le meilleur. Par exemple je choisis les livres d’auteurs “Best Seller”. Je vais à des séminaires de personnes ayant une bonne réputation. Sinon c’est aussi une perte de temps et d’argent. Grâce aux connaissances que vous aurez acquises, vous serez plus apte à progresser dans votre vie.

Étape 2: Choisir son travail.

Posez-vous les questions: êtes-vous heureux au travail, voulez-vous atteindre la liberté financière? Gagnez-vous suffisamment pour y parvenir? Écrivez sur un papier et trouvez les solutions puis appliquez ce que vous avez appris dans l’étape 1.

Il n’est pas forcément judicieux de quitter son emploi même si beaucoup d’auteurs de livres à succès sur le sujet de la richesse en parlent, un livre ne peut s’appliquer à tous, mot par mot, mais on y parviendra quand même avec un plan financier et du temps.

Faites part du pour et du contre avant de prendre toutes décisions aussi sérieuses que cela implique.

Par exemple, vous pouvez rester salarié pendant un certain temps, puis une fois prêt, vous libérer des contraintes imposées par le statut d’employé en étant soi-même son propre patron.

Lisez mon article: Réfléchissez et devenez riche de Napoleon Hill pour en savoir plus.

Étape 3: Économiser pour investir.

Faites un plan financier et définissez vos objectifs précis avec une date butoir et sa faisabilité.

Épargner tous les mois une somme d’argent que vous gagnerez avec votre salaire ou revenu sans jamais abandonner jusqu’à obtenir le financement nécessaire à votre investissement et objectif n’est pas viable.

Par exemple pour un cas dont le salaire est le SMIC, je compte investir dans un studio d’une valeur de 100 000 € et je gagne 1150€ net/mois (13800€/an). Il me faudra 10 ans pour avoir 138000€ et ainsi pouvoir l’acquérir. Trouver d’autres sources de revenus légales pourra certainement améliorer les finances.

Tout dépendra de si vous avez déjà un loyer ou pas a payé, marié ou célibataire de la région où vous vivez… Plusieurs facteurs dépendront des économies, mais surtout du temps qu’il faudra pour atteindre de tels sommes. Si l’on est jeune et célibataire et que l’on vit chez ses parents, que l’on place €550/mois pendant 15 ans en faisant des sacrifices (Étapes 4) on arrive au 100 000€ (intérêt d’épargne inclus). Si comme beaucoup de gens l’on vit avec un loyer à payer et en famille, il faudra que le couple épargne leur argent.

Pour ceux qui touchent plus que le SMIC, la tâche sera plus facile. Moins de temps à mettre pour économiser la même somme à investir dans un studio mais ce n’est toujours pas évident d’attendre de si longues années.

Je vous conseille de voir la vidéo ci-dessous pour avoir la stratégie la plus efficace pour devenir rentier en utilisant l’effet de levier.

Étape 4: Faire des sacrifices.

Toutes personnes riches et fortunées ont fait des sacrifices au départ sauf ceux qui ont hérité ou gagné au Loto bien sûr.

Ce n’est pas évident à première vue, mais c’est facile une fois que l’on y a pris goût.

Si vous ne suivez pas le mode de consommation appelé “RAT RACE” ou course au rat alors vous avez compris le fonctionnement de l’économie.

De nos jours nous sommes poussés à consommer 24h24 – 7j/7j à travers les publicités, le marketing et les recommandations des autres. En faisant partie d’une culture moderne, nous sommes amenés à suivre les dernières tendances, de consommer plus pour pas cher sans rapport avec l’utilité, mais simplement pour se sentir intégré dans la société actuelle que nous vivons. Et bien des marques l’ont compris comme Apple, Samsung, les produits électroniques et les grandes surfaces. Plusieurs d’entre eux sortent de nouveaux téléphones tous les 6 mois à des prix astronomiques et les gens même n’ayant aucunement besoin de telles fonctions se jetteront dessus avec leur économie ou prêt bancaire. Certains en possèdent déjà plusieurs versions précédentes qu’ils revenderont difficilement ou laisseront au placard. On parle de produits “à l’obsolescence programmée”.

Alors faire des sacrifices qui ne sont pas réellement des sacrifices semble être possible.

Utiliser votre vieux téléphone jusqu’à qu’il soit en panne puis racheter un qui vous sera réellement utile et pourquoi pas d’occasion ce n’est pas compliqué. Pourquoi s’endetter pour acheter une voiture de sport ou de ses “rêves” alors que l’on peut rouler avec une voiture de premier prix sans problèmes. Sinon pour qui cela arrange prenez les transports en commun, faits du covoiturage, utilisez le vélo…

Moi-même je n’ai pas eu de succès financier dans ma vie du tout début avant d’être correctement éduqué sur les moyens d’arriver à l’indépendance financière (Étape 1). Je ne savais pas, je pensais: “on est jeune, il faut profiter!” Je me suis endetté pour acheter des voitures année après année pensons se faire plaisir avec une BMW et j’en passe. Dépensant sans cesse dans chaque nouveau gadget à la mode, les voyages les hôtels… Oui j’ai vraiment profité, oui j’étais heureux artificiellement, mais je me suis rendu compte que tout ce que je gagnais en revenu passait dans mes loisirs improductifs et au final, il fallait que je recommençasse à travailler, économiser pour tout redépenser. Ce cycle c’est la “Rat Race” que beaucoup d’entre nous sont victimes.

Un jour, je suis tombé sur des livres qui abordent le minimalisme. Cela peut faire peur à première vue, est-ce une secte du nouveau genre? Non! C’est simplement vivre mieux avec moins. Comme référence, j’en cite quelques uns de mes livres: « La magie du rangement » de Marie Kondo, « Minimalism: A better life with less » d’Antony Wright, « Minimalism: live a meaningful life » par The Minimalism.

Vidéo: The Minimalist (cliquez CC et choisissez votre langue pour le sous-titrage en Français)

J’ai appliqué ce concept à ma vie et dès les premières ventes de mes effets personnels sur les petites annonces, je me suis dégagé d’un poids qui pesait sur ma conscience et tout était beaucoup plus clair pour moi. Plus jamais d’attirance pour dépenser sans arrêt dans des futilités qui des fois étaient en double, en triples sans que j’en eusse l’occasion de m’en servir.

Et de là, l’argent même perdu, mais pas tout perdu qui découlait des ventes dont la plupart étaient payés en espèce s’accumulait ce qui est différent d’un achat par chèque ou carte de crédit, on a conscience du prix affiché qui reste des chiffres, mais pas de l’argent visuellement à proprement parlé.

Cela m’a fait “tilt”! Cet argent je ne vais pas le dépenser n’importe comment, mais le placer pour rapporter plus.

Je vis très bien et même mieux qu’avant sans le superflu autour de moi.

Je m’autorise bien sûr des dépenses en fonction de mes revenus et utilités. Il ne faut pas être radin non plus et surtout se faire plaisir et faire plaisir ses proches pour que le minimalisme ne deviennent pas une démarche forcée et désagréable.

Étape 5: Être constant et ne jamais abandonner, avoir la foi à son objectif.

Le plus dur c’est de résister à la tentation de ce qui nous entoure particulièrement les pubs, les emails marketing et autres bombardements de promos et bonnes affaires.

On peut très vite perdre son objectif en voyant une publicité d’un voyage qui même en promo vous nécessiterait de prendre de l’argent dans vos économies. La nature humaine est avant tout émotif et décide d’entreprendre une action selon ses émotions du moment.

Votre conscience se dira “ce n’est pas grave je vais rembourser cette somme plus tard.

Malheureusement, l’ennemi numéro un la persévérance ou de la constance c’est la procrastination, on remet tout au lendemain par habitude du confort du moment.

Et c’est comme cela que l’on échoue en prenant ces habitudes à répétitions, on arrive à rembourser de temps en temps alors on recommence encore et encore jusqu’à que l’on ne pourra plus faire marche avant et on abandonne tout.

Si vous désirez vraiment vous prémunir des tentations, faites abstraction de ce que vous voyez et restez fixé sur vos objectifs.

Étape 6: S’entourer de bonne personne et apprendre de ces gens-là.

Il est indispensable de s’entourer de bonnes personnes qui sont bienveillantes, inspirantes, qui vous conseilleront et vous aideront à atteindre vos objectifs.

Faites-vous un réseau d’amis non pas social virtuel comme Facebook, mais bien réel.

Si vous faites partie d’un club sportif, faites connaissance avec ceux qui peuvent vous apporter ce que vous ne savez pas. (comme vu à l’étape 1).

Discutez avec gens qui connaissent le marché de l’immobilier…

Pour mener à bien un projet important, il est crucial d’éviter les personnes qui sont jalouses, qui critiquent, qui colportent des fausses rumeurs, qui sont négatives, hypocrites et arrogantes. Elles peuvent détruire votre objectif en vous démoralisant ou en donnant une mauvaise image de vous-même.

Étape 7: Investir dans l’immobilier

Il y a plusieurs manières de devenir riche, ici je vais vous présenter l’investissement préféré des Français qui est l’immobilier. C’est une forme de richesse: patrimoine, rente, revenus des locations saisonnières ou Air BNB… qui n’est pas forcément au sens propre du terme « être riche » comme millionnaire ou milliardaire, mais c’es l’abondance et l’indépendance financière. Si vous avez lu au début de mon article, je parle de la différence entre être riche et être fortuné et que la proportion entre les riches de ce monde n’est pas équivalente selon les Pays et salaires moyens. L’investissement immobilier fait partie de la fortune que vous gagnez €1000/mois ou €1 000 000/mois en rente.

Qui ne connaît pas le milliardaire, homme d’affaires charismatique qui a réussi dans l’immobilier et en même temps le 45e président des États-Unis d’Amérique: Donald Trump? Oui, si vous lisez les biographies sur Donald Trump, il a commencé avec peu d’argent (par rapport aux retours sur investissement) et est devenu riche et fortuné.

Si vous suivez les vidéos reportage d’OlivierSeban sur les propriétaires d’appartement, ou Olivier Roland avec cette vidéo incroyable, mais pas impossible: “PROPRIÉTAIRE de 97 appartements à 44 ans en partant de ZÉRO”, vous verrez que l’investissement dans l’immobilier est la solution à la richesse et l’indépendance financière.

Si j’ai un conseil de cadeau à faire aux enfants, c’est bien le fameux “Monopoly” et pour les adultes c’est le jeu “Cashflow” de Robert Kiyosaki.

Être rentier sera peut-être votre objectif.

Étape 8: Récolté la liberté financière

Vous acheter des studios, appartements ou maisons selon vos sources de revenus comme investissement puis vous les louez, vendez avec plus-value pour acheter mieux et louez à nouveau.

Pour arriver à cette liberté financière il faudra s’armer de beaucoup de patience, de beaucoup de connaissance dans le marché de l’immobilier et d’avoir de l’intuition pour les bonnes affaires. Savoir saisir les opportunités qui se présenteront à vous.

Conclusion:

Avant de vouloir être riche et fortuné posez-vous la question:
Dans quel but? À part l’indépendance financière que vous aurez forcément.

Si votre réponse est: « pour aider les autres » alors je vous dis foncez-y mais si votre seul but est de cumuler de l’argent à n’en plus finir pour pouvoir dépenser dans du luxe, je vous dirai « Arrêtez de suivre mon blog! » et suivez d’autres blogs qui vantent la richesse rapide par de la vidéo d’introduction affichant villa de luxe avec son promoteur à bord d’une Ferrari vous promettons d’être riche en suivant ses conseils à la lettre. Mais surtout en achetant ses formations pour des milliers d’euros. Vous aurez compris!