Vous avez le pouvoir de changer vous-même et celui des autres.

Aujourd’hui, je serai menuisier contre ma volonté. Je n’ai rien contre cette profession qui est noble, créative et utile, mais ce n’est pas ce que je souhaiterais faire.

Je vous raconte pourquoi vous pouvez changer votre vie et celui des autres. Prendre la bonne décision et la bonne direction est un choix!
Étant enfant, j’étais souvent malade (j’avais de l’asthme), je manquais les cours et je n’arrivais plus à suivre une scolarité ordinaire. J’avais dû redoubler de classes. Au collège, malgré des cours particuliers, je ne parvenais toujours pas à m’améliorer et l’adolescence n’arrangeait en rien la situation, vous savez, « l’âge bête ou le désintéressement de l’école ». Je redoublais ou passais de classe de justesse jusqu’en classe de 5e dans un collège catholique.

Je me souviendrais toujours du « frère T. » qui était également le directeur. Il me convoqua dans son bureau avec mon père et me dit: « tu ne passes pas en 4e, tu devras choisir entre mécanicien ou menuisier », je t’inscris dans une école professionnelle pour la menuiserie me dit-il.

Ce n’était surement pas ce que je voulais faire plus tard, et avec mon asthme cela ne pouvait qu’être pire (poussières de bois, odeurs de vernis…).

Vous avez vu que le directeur de l’établissement avait le pouvoir de changer ou de décider de ma vie entière, mon avenir, sur une phrase sans que je n’approuve son choix? (je n’ai rien contre les catholiques, c’est le choix d’un homme pas d’une religion).

Heureusement que mon père et moi-même avons décidé autrement en allant faire une demande d’admission dans un collège protestant qui acceptait des élèves en difficultés sur dossier.

Je me rappelle de ce jour, dans le bureau du directeur de l’époque au collège protestant, Mr RAAPOTO, qui a changé ma vie à jamais! Il était là, étudiant mon dossier de scolarité et avec sa phrase: « Je te donne ta dernière chance pour réussir et je sais que tu vas y arriver ». J’étais heureux qu’il m’acceptât dans son collège et avec ces mots, je me suis motivé pour changer ma vie. Je suis très reconnaissant envers cet homme qui a eu le pouvoir de changer ma vie sinon aujourd’hui, je serai un menuisier à contre cœur.

De la classe de 5e jusqu’en 3e j’avais eu de bonnes notes, des encouragements, des félicitations et j’étais souvent parmi les 5 premiers de la classe.

Après avoir réussit mon brevet de collège appelé en ce temps là (1986) le B.E.P.C, je me suis arrêté au lieu de continuer au lycée, car j’avais 18 ans et mes parents avaient décidés que je devais rentrer dans une école de bijouterie (ils possédaient une bijouterie) et je suis donc parti pour PARIS à l’école de bijouterie, joaillerie, orfèvrerie et de formation rue du LOUVRE dont je ne regrette pas et avais fait le bon choix. J’ai étudié en parallèle l’informatique, le pilotage, l’art… ce qui m’amène aujourd’hui à ce que je suis et heureux de l’être.

J’avais rencontré Mr le directeur Jean-Marius RAAPOTO, ancien ministre de l’éducation de Polynésie française et docteur en sciences du langage (langues polynésiennes) après plus de 25 ans et je lui est remercié pour ce qu’il avait fait pour moi, mais humble comme il est, il m’a répondu: « ne me remercie pas, c’est toi qui avais fait l’effort de réussir ».

Ce qu’il faut retenir de cette histoire c’est que chacun de nous avons le pouvoir de changer soi-même par la détermination et la motivation de son choix. Mais aussi de changer les autres en étant inspirant et positif ou en prenant la bonne décision pour autrui.

Vous savez, la vie n’est pas une question de chance ou de destin tout tracé, mais bien un choix que l’on prend!

Pour toutes décisions que vous faites pour vous-même ou celui des autres, réfléchissez bien aux conséquences futures. Donner toujours le meilleur qui puisse y avoir pour vous et les autres.

Dans la vie, j’essaye toujours d’être souriant et positif avec les gens que je rencontre ou que je croise. Je ne sais pas si j’inspire les autres à devenir aussi souriant que moi à chaque fois qu’ils me voient, en tout cas, j’ai l’impression que ma sympathie est contagieuse et ce pouvoir de changer les autres pour qu’ils deviennent ainsi est un merveilleux accomplissement. Ce n’est pas à soi-même qu’il faut penser pour espérer le bonheur mais à tout à chacun.

Parfois, pour ne pas vous mentir, il y a des jours comme tout le monde ou l’on ne se sent pas très bien « dans son assiette » pour telle ou telle raison (familiale, en couple, professionnel…) et lorsque vous rencontrer des personnes qui elles sont rayonnante de joie à vous voir, car vous les inspirez (ou sont eux-mêmes ainsi) avec votre sourire et votre bonne humeur sincère au quotidien et ceux malgré vos problèmes, cette énergie positive que vous renvoi ces personnes, vous soulage et vos problèmes s’amenuises au fil des heures voir en quelques minutes. Voilà inversement comment les autres aussi ont le pouvoir de vous changer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *